SILICONES – MON AVIS TRÈS PERSONNEL

Est-ce qu’on est toujours parfaitement conscient des choix qu’on fait? Est-ce que tout le monde sait pourquoi l’huile de palme est mauvais? Et pourquoi les graines chia sont bons? Quand on prend un produit « sans paraben » est-ce que tout le monde est au curant qu’est-ce que c’est ce paraben?

Autrement dit, où est la limite entre le choix conscient et l’influence des stratégies marketing?

Il y a deux types de gens – ceux qui utilisent des produits contenants des silicones et ceux qui les bannissent de leurs salles de bains. Moi, je fais partie des premiers (jetez moi des pierres) et je vais expliquer pourquoi. J’ai toujours entendu parler que les silicones étaient très mauvais, que, sous prétexte d’embellir les cheveux, en réalité ils les réduisaient en paille. Je me méfiais donc des produits contenant les silicones sans réfléchir des raisons pourquoi ils sont si dangereux et comment ils agissent sur la fibre capillaire.

Aujourd’hui j’ai changé de comportement envers eux et, même si en aucun cas je ne conseille à qui que ce soit de les utiliser, je voudrais faire un petit résumé de ce que j’ai l’impression d’avoir compris au sujet des silicones dans les produits beauté et pourquoi ils ne me font plus peur.

dsc_10382

Si aujourd’hui il existe un certain degré de méfiance par rapport au produits beauté dont la composition inclut les silicones, pour ça il y a, d’après moi, deux principales raisons.

La première est qu’on n’est pas tout à fait informés à ce sujet. On sait que c’est mauvais, mais on ne peut pas toujours expliquer pourquoi.

La deuxième est que c’est le produit synthétique, potentiellement nuisible pour l’environnement et pour notre corps.

Je ne vais pas parler de la nature chimique des silicones (je suis vraiment nulle en chimie), je vais juste dire que les silicones c’est le nom général de tout un groupe des éléments chimiques d’origine naturelle mais obtenus par un traitement chimique. Ils possèdent des propriétés différentes et sont utilisés dans plusieurs domaines. Comment ils ont trouvé leur place dans l’industrie de beauté?

L’utilisation des silicones la plus connue (et la plus discuté) est celle dans le produits capillaires grâce à leur capacité de former un film autour de la fibre capillaire et rendre sa surface lisse, en résultat les cheveux recouvert du film des silicones sont plus brillants, faciles à démêler et coiffer.

Souvent on utilise les silicones entant que « l’agent technique » dans la composition des produits pour créer la texture légère et fondante ou pour faciliter l’étalement du produit sur les cheveux ou la peau, ou aussi pour lisser la surface de la peau en comblant les rides.

Risques pour la santé et beauté

Les silicones dans les soins capillaires

J’ai souvent entendu parler que les silicones empêchent les cheveux à respirer et les cheveux « meurent ». En réalité le cheveu constitue le tissu déjà «mort», sa seule partie vitale est son follicule qui se trouve en profondeur dans le cuir chevelu, il est alimenté et oxygéné par la circulation sanguine. Le cheveu dans sa longueur n’a pas besoin de respirer, tout comme les ongles d’ailleur.

Les silicones ne pénètrent pas dans la fibre capillaire et restent à la surface, donc ils ne peuvent pas endommager le cheveu de l’intérieur ou pénétrer dans l’organisme.

En ce qui concerne les produits capillaires, surtout il s’agit des produits sans rinçage, d’après moi, le seul réel risque quand on utilise des produits à base des silicones est de mal laver les cheveux après et ne pas les éliminer complètement. Dans ce cas, le film du silicone qui enveloppe le cheveu ne disparaît pas, et quand on remet encore une couche par dessus peu à peu il devient trop épais, trop dur pour le cheveu et comme la couche de peinture trop épaisse il commence à s’écailler en arrachant les écailles du cheveux qui le protègent, donc ça abîme le cheveu.

Mais on peut éviter ça si on sait comment utiliser les produits sans rinçage contenants les silicones.

  1. Pas en abuser – une petite quantité suffit.
  2. Ne pas appliquer sur le cuir chevelu, mais favoriser plutôt les pointes comme la partie la plus abîmée.
  3. Bien laver les cheveux avec le shampoing contenant les sulfates ou d’autres substances comme, par exemple, les bétaïnes, si vous utilisez les silicones non solubles dans l’eau (oui, si on utilisent les silicones on est obligé d’utiliser des produits assez agressifs).

D’ailleurs, les silicones ne sont pas tous pareils. Ils peuvent être :

  • légers et volatiles et disparaître rapidement du cheveu (généralement ils sont utilisés pour le meilleur étalement du produit et disparaissent quand leur mission est accomplie)
  • plus lourds et soluble dans l’eau (dans ce cas, on peut utiliser les shampoing sans sulfates)
  • très lourds et solubles avec des substances chimiques particulières (généralement les shampoing avec des sulfates contiennent les substances nécessaires).

Si on sait les différencier, on peut minimiser les dégâts potentiels en utilisant les silicone plus légers.

Et une chose importante à ne pas oublier. Les produits sans rinçage à base des silicones n’améliorent l’état des cheveux que visuellement, donc ne misez pas tout sur eux et n’oubliez pas d’appliquer des masques et des soins après-shampoing adaptés à la nature de vos cheveux!

Les silicones dans les soins visage

Quant aux produits ou les silicones sont présent dans la partie technique, pour créer la texture légère, non grasse qui pénètre vite, la question est autre. Honnêtement, je n’aime pas trop la présence des silicones dans les soins parce que c’est un ingrédient qui n’apporte rien de bien à la santé de ma peau. Malheureusement, même les marques haut de gamme produisent les soins de peau avec les silicones. Donc, si on n’a pas de choix, il faut faire attention aux silicones utilisés – est-ce qu’ils sont camedogènes ou pas. Généralement, des bonnes marques utilisent des silicones de bonne qualités (comme toute matière première) qui ne bouchent pas les pores et n’empêchent pas la peau à respirer. Pour être sûre d’éviter toutes mauvaises conséquences, on se démaquille et on nettoie bien le visage matin et soir.

Impacte environnemental

Cet aspect est plus compliqué à juger. Certaines études affirment que les silicones ne présentent aucun danger, d’autres prouvent le contraire, c’est difficile de trouver la vérité dépourvue de tout conflit d’intérêts.

Les silicones qu’on utilise avec les produits beauté se retrouvent inévitablement dans l’eau au dans l’atmosphère. Avec l’eau les silicones peuvent se retrouver dans l’océan et dans les champs, apparemment ils peuvent diminuer la durée de vie des systèmes de traitement des eaux usés. Par contre, en cours du traitement, ils sont sensés être filtrés avec d’autres impuretés et brûlés au final.

D’après certains sources, les silicones sont physico-chimiquement dégradables, même si le processus de la dégradation peut durer assez longtemps. D’après d’autres sources, le processus de la dégradation est plus complexe. En tout cas, la plupart des silicones ne présentent pas de la toxicité pour l’environnement, tandis que pour certains la question reste ouverte.

Pour résumer, je dirais que si de point de vue écologique les silicones peuvent présenter des risques réelles, de point de vue de la santé les produits à base des silicones sont généralement inoffensifs, surtout si on les utilise intelligemment.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s